Attentats

13 novembre 2015

Voilà les images que nous avons tous vu apparaître sur les réseaux sociaux depuis le 13 novembre dernier, le vendredi sanglant qui a marqué à jamais nos esprits, au même titre que le tristement célèbre 11 septembre 2001.

Un bel élan de solidarité a resserré les rangs de la nation entière et de l’occident, et un élan de générosité inattendu. Des milliers de parisiens se sont immédiatement précipités dans les hôpitaux pour donner leur sang afin de venir en aide aux nombreux blessés des attentats, beaucoup de dons ont été récoltés pour les orphelins. De nombreuses demandes pour devenir secouristes, pompiers, militaires sont arrivées sur les bureaux de nos administrations. Des vocations… suscitées par ces drames.

Notre insouciance meurtrie

Le globe entier envie depuis toujours notre manière de vivre, nos restaurants, nos cafés, nos boîtes de nuit ouvertes jusqu’au petit matin, notre culture, nos écrivains, nos artistes… Cette vie insouciante qui aujourd’hui visiblement dérange certains groupuscules conditionnés, endoctrinés par une minorité d’incultes, malades, qui, très courageux, commet des meurtres sous l’emprise de drogues.

Nos politiques savaient, nous savions

Depuis des mois des années, la menace était, est palpable. Comment expliquer qu’un tel drame arrive dans notre pays ? Comment expliquer que depuis les attentats de janvier, l’Etat n’ait pas réagi ? Nous, français, qui avons des services secrets brillants, des policiers et gendarmes d’élite que le monde nous envie. Toutes ces unités ont su démanteler en quelques jours seulement des planques, des trafics, avaient les noms des assaillants. Les fichés ‘S’ sont connus des services de police, et pourtant ils sont libres, libres de commettre l’irréparable.

Pourquoi l’Etat français n’a-t-il pas pris plus au sérieux les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper cacher ? Pourquoi faut-il toujours qu’un drame aussi important arrive avant que le gouvernement français ne réagisse ? Les morts de janvier n’étaient-ils pas déjà assez nombreux ? Les attaques pas suffisamment spectaculaires ?

Les Etats-Unis ont pris des mesures depuis 2001, déjoué des attentats, protégé leurs 320 millions de compatriotes, aucun attentat n’a été commis depuis celui des tours jumelles, nos politiques ne devraient-ils pas puiser chez notre allié des idées dans leur lutte contre le terrorisme ?

Et notre économie ?

Elle n’était déjà pas franchement florissante, la voilà aujourd’hui en deuil. Des aides vont être allouées pour le tourisme parisien paraît-il. Nous ne devons pas avoir peur de sortir, mais comment vaincre cette psychose ? Une fois encore, les français vont devoir payer solidairement les incompétences des politiques alors que ces attentats auraient pu être évités si les moyens avaient été mis en place voilà seulement quelques mois.